Août 2003
René Durand Fanzine - Lettre Août 2003

Novel Optic, nous ferons une prestation le dimanche 7 septembre à quinze heures chez Papillon à Bizergues Pradinas (Aveyron).

Novel Optic, nous existons depuis dix ans. Nous avions fait notre premier concert le 15 août 1993 à la Mòstra del Larzac dans une soirée où s’étaient également produits, Fabulous Troubadours, Massilia Sound System et Nux Vomica.


Ben Vautier a mis mon texte sur son site Internet consacré à la situation linguistique et politique de la Côte d’Ivoire. Je vais lui en envoyer un nouveau sur le Libéria.


Le championnat de France féminin de pétanque en triplettes aura lieu à Rodez les 5, 6 , 7 septembre. Il sera concurrencé le dimanche 7 septembre par le classique régional de boules lyonnaises prévu au stade Saint-Eloi. De son côté, le championnat de France féminin de pétanque en triplettes se déroulera au jardin du Foirail.


J’ai repensé à une phrase d’Arthur Rimbaud qui me revient de temps en temps « L’automne déjà ! mais pourquoi regretter un éternel soleil alors que nous sommes engorgés dans la recherche de la lumière loin des gens qui meurent sur les saisons ».


René Riesel sait depuis le vendredi 8 août qu’il ira en prison le 1er décembre.
Je suis en gros d’accord avec René Riesel sur le rassemblement su Larzac sauf de ma part une différence de formulation et une approche moins radicale. Moi, je dis que ce rassemblement ne reste qu’une représentation du mouvement social ainsi que de l’espace larzacien, que l’image individuelle hyper-médiatisée de José Bové est nocive pour le mouvement social, que l’ambiguïté du rassemblement entre la manifestation et le festival de rock appuyés sur certains groupes appartenant à des multinationales est contradictoire avec le thème alter-mondialiste de la manifestation, que la posture audimat de José Bové fausse ici les choses encore plus que d’habitude vu la tentation libératrice du rassemblement, que les dirigeants d’Attac ainsi que la plupart de la Confédération Paysanne n’aiment pas les revendications des cultures minorisées de l’Hexagone bien que sur ce plan à cause des luttes internes au sein des deux mouvements organisateurs doublées d’une présence critique extérieure à l’occitanisme ait davantage été présent qu’au rassemblement du 30 juin 2000 à Millau.


Nous projetons, chez Papillon au début de novembre, une rencontre-débat avec René Riesel. Qui là, aura sorti son troisième livre « Du progrès dans la domestication » à l’Encyclopédie des Nuisances et se préparera à aller en prison.


La Compagnie Lubat, à Uzeste en Gascogne cette année, a auto-annulé son Hestejada de los arts par solidarité avec la lutte des intermittents du spectacle. Du mercredi 20 au dimanche 24 août, des débats y ont toutefois été organisés doublés de représentation appropriées. Il faut dire que la Compagnie Lubat avait déjà mené une grève d’artistes voici quelques années. A noter cette année la tension du début à la fin avec la mairie socialiste d’Uzeste, concrétisée surtout par le harcèlement des gendarmes les trois premiers jours. Les deux personnages forts de cet été dans le pays d’Oc, à part ça, sont d’après moi Bernard Lubat ainsi que René Riesel même s’ils agissent dans des contextes différents ; quoique, Bernard Lubat dans sa conférence de presse publique du jeudi matin 21 août ait été comme René Riesel dissident par rapport à Larzac 2003 lui estimant un tempo de droite sur des discours de gauche.


Dans les prochains jours, Yvan Hadef sera licencié par le Centre culturel occitan du Rouergue. Il y était sous contrat jusqu’en juin 2004 en temps qu’emploi-jeune. Le Centre culturel Occitan prétend ne pas pouvoir payer les vingt pour cent du salaire d’Yvan Hadef additionnés au quatre-vingt pour cent versés par l’état. Pourtant, il avait vendu pour 15 000 francs de livres en langue d’oc depuis le début de l’année au cours de ses huit sorties dans des manifestations et fêtes de l’Aveyron, soit 5 000 francs de bénéfice, Yvan Hadef aurait gagné autour de 8 000 francs s’il avait recommencé les cours payants de langue d’oc fin septembre, enfin il espérait faire 5 000 francs de bénéfice (vu les 20 000 francs alloués par la mairie de Rodez, au profit de l’organisation) sur le concert de musiques actuelles du coup annulé prévu le 31 octobre à Rodez avec Alberte Forestier trio, Goulamas K, Docteur de la brousse.
Yvan Hadef aurait donc rentré au total 20 000 francs en 2003 sur les 26 000 déboursés pour son salaire par le Centre culturel Occitan du Rouergue et Jean-Marie Costes avec Paul Bony le licencient économiquement neuf mois avant la fin de son contrat à cause de 6 000 francs.


René Durand




Pas de concours pour le moment. Merci de repasser prochainement...
Autres sondages  
Un parc des Expos à Malan ?
Bof !
Chouette !
 
 
nous contacter - publicité - copyright - aide - conception : ADS Communication © 2009