septembre 2001
Novel Optic, nous jouerons dans un concert à La Mounède Toulouse le vendredi 5 octobre où se produira également le duo du Limousin Jan Dau Melhau - Bernard Combi. Ce concert commencera le mois occitan de Toulouse organisé par l'Institut d'études occitanes de la Haute-Garonne.





Novel Optic, Urban C nous a envoyés son dessin de nous fait pendant le concert au Grand café de la Cité au moment de l'Estivada rodanesa en juillet.





J'ai récupéré la réflexion de Michel Batlle sur les récents attentats aux USA parue dans la Dépêche du Midi de la Haute-Garonne :

Mémoire courte :
Pour une poignée de dollars, ils achetèrent aux indiens la presqu'île de Manhattan. Mais souvenez-vous, plus proche de nous, de ce fameux "Plan Manhattan" qui permit la réalisation de la Bombe H ! Un demi-siècle après, comme par un retour de manivelle un symbolique attentat lâche son cri de haine et de désespoir sur Manhattan. Nous compatissons à la douleur des Américains pour leurs morts tout autant que nous avions compati pour les morts irakiens (les derniers ayant été enterré vivants sous les chenilles de chars yankees) et nous condamnons l'inacceptable terrorisme aveugle ; mais le terrorisme n'arrive pas sans raison. Le choc des Américains est on ne peut plus amplifié du fait qu'ils n'ont, dans leur grande majorité, aucune conscience du mal que leur politique fait dans le monde, de ses actes prédateurs et de son mépris pour ceux qui ne lui ressemblent pas. Le pays du "politiquement correct" est bien loin d'accepter les différences des autres peuples. Mais que dire de la presse occidentale qui semble prise d'amnésie comme si elle avait oublié : Hiroshima, Nagasaki, 200.000 morts, le Viêt-nam, 2.000.000 morts, le Golfe, 200.000 morts. Aujourd'hui les puissances occidentales, comme prises en otages dans la riposte des USA, vont-elles pouvoir ou vouloir freiner le fléau de ce "Grand pays" de culture violente sur le peuple afghan ? Allons-nous assister à un nouveau génocide ?
Michel BATLLE, artiste peintre, président du BAOC (Bureau des Affaires Occitanes) Toulouse.





Le salon reçoit à Toulouse présente le vingt-deux de chaque mois depuis décembre 1993, soit une exposition d'arts plastiques, soit des performances, soit des débats ; il n'a jamais manqué un vingt-deux. Ce mois-ci malgré l'explosion de l'usine chimique AZF pas trop loin de là, le jour d'avant, Ludwig Cazaban y a accroché ses peintures, le quartier était sinistré. Une soixantaine de personnes sont venues.
Quelques jours auparavant, j'avais téléphoné à Jean-Louis Veyrac pour avoir des précisions sur la situation ethno-linguistique de l'Afghanistan. Jean-Louis Veyrac m'avait confirmé que la population de langue afghane, les Patchouns composent 40% de l'Afghanistan ; une partie équivalente se trouve à l'ouest du Pakistan ; en plus, pas mal de Patchouns s'étaient réfugiés au P akistan durant la guerre contre l'URSS au cours de la décennie 1980 ; les Talibans sont apparus parmi les Patchouns, ils n'y constituent pas tout l'Islam ; tous les Afghans ne se reconnaissent pas dans l'interprétation de l'Islam par les Talibans ni dans leur fascisme ; à noter d'autre part, que pas mal de Talibans ont débarqué des camps du Pakistan issus de la guerre face à l'URSS. Au nord des Patchouns presque aussi nombreux il y a les Persans, les Tadjiks qui parlent l'Iranien ; Les Tadjiks se divisent entre Sunnites et Chiites ; Tadjik était le commandant Massoud, lequel avait la capacité d'unir l'opposition aux Talibans issue du Nord ; sans compter, que d'autres peuples avec leur langue y existent ; il s'agit des Pamiris, des Nuristanis (ceux-ci qui ont leur langue sont des anciens païens islamisés voici deux siècles), des Turcs du Turkestan. Au sud des Patchouns, se trouvent les Baloutches ainsi que les Brahus, de petits peuples. Les Patchouns et les Perses sont donc les principaux peuples de l'Afghanistan en formant à eux deux 75% des habitants ; par ailleurs, on constate que les visions du monde antagonistes entre les Talibans avec l'opposition du Nord proviennent en partie de la différence de langues.





J'ai écrit à Marc Censi, maire de Rodez, Christian Grenet, directeur de l'Estivada rodanesa et à Jean-Auguste Nougaret, responsable culturel de la mairie. Vu que des bruits avaient couru que le réservoir des créateurs musicaux occitanistes commençait à se tarir par rapport à ceux qui s'y sont déjà produits, je leur ai fait une liste de groupes ou chanteurs confirmés inédits à l'Estivada rodanesa :
- Déodat de Séverac (Languedoc) compositeur surtout d'œuvres au piano interprétées par Aldo Ciccolini, Déodat de Séverac était l'Eric Satie Occitan
- Christian Vieussens (Gascogne) formation comparable à Aligot -élément s'étant produit cette année
- Xavier Vidal (Quercy) au carrefour de toutes sortes de projets
- Alberte Forestier Trio (Quercy) projet majeur de Xavier Vidal
- Vocal élastic (Quercy) groupe féminin qui chante des chansons de Xavier Vidal
- Jean-Michel Lhubac (Languedoc) au carrefour de toutes sortes de projets
- Banda sagana (Languedoc) un des projets de Jean-Michel Lhubac
- Jogadis (Languedoc) un des projets de Jean-Michel Lhubac
- Mescladissa (Languedoc) jazz-rock occitan avec Isabelle François comme chanteuse
- Occitania (pan-Occitanie) autre groupe musical où chante Isabelle François, ne pas confondre avec Oc
- Jan Dau Melhau
- Bernard Combi (Limousin) duo de chanteurs
- Eschantits (Limousin) duo musical chant scénique
- Joglar'verne (Auvergne) raggamuffin
- Marilils Orionaa (Gascogne) un des fleurons de la chanson occitane féminine accompagnée par un duo musical
- Céline Ricard (Tarn) chanteuse accompagnée par La Talvera
- André Minvielle (Gascogne) chanteur de la compagnie Lubat peut se produire en solo et dans toutes sortes de formations entre autres en duo avec Marc Perrone
- Equidad Barès (Toulouse) chanteuse occitano-espagnole éventuellement accompagnée par le CUF mouvement de free-jazz
- Test (Languedoc) rockabillie occitan
- Singlar blue (Limousin) punk occitan
- La Sauce à Charlie (Rouergue) rock alternatif occitan
- Hubert Turjman (Gironde) rock/musique contemporaine avec des adolescents. Cet ensemble joue souvent à Uzeste
- Rosine de Peire (Gascogne) chansons traditionnelles
- Mascarimi (Occitanie italienne) rock occitan
- Articide (Toulouse) groupe féminin qui collabore avec Claude Sicre
- Renat Juriet (Rouergue) chanteur traditionnel ) cappella ou avec une formule d'accompagnement
- Delphine Aguilera (Languedoc) trad
- Philippe Rigal (Quercy) chante ses chansons
- Double embrouille sound system (Gironde) raggamuffin
- Zou maï (Nice) raggamuffin tél. 04 97 08 06 40
- Mans de Brech (Languedoc) chanteur depuis les années 70, chante de nombreux poèmes de Jean Boudou
- La Sauze (Languedoc) chante ses chansons
- Mauris (Nice) chanteur depuis les années 70
- Marie Rouanet (Rouergue) écrivaine peut se remettre à chanter selon ses projets
- Yves Rouquette (Rouergue) dit ses poèmes avec un groupe de jazz derrière
- Cap negre (pan-Occitanie) trad
- Joseph le Gavach (Languedoc) chanson
- Laurent Cavalié (Languedoc) chanson
- Des groupes de polyphonies béarnaises (un contact Serge Javaloyès maison provo d'estelas 10 avenue Jeanne Labit 64110 Jurançon 05 59 06 92 66 domicile 05 62 53 34 34 travail)
- Oc (pan-Occitanie) trad-techno
- Arcolan (Gascogne) musique répétitive occitane La Nauze vient de sortir un CD d'Arcolan
- Mauresca fraca dub (Languedoc) raggamuffin
- Landiridi (Tarn) chanson
- Marcel Amont (Gascogne) chanteur célèbre




Pas de concours pour le moment. Merci de repasser prochainement...
Autres sondages  
Un parc des Expos à Malan ?
Bof !
Chouette !
 
 
nous contacter - publicité - copyright - aide - conception : ADS Communication © 2009