août 2001
Novel Optic, nous nous sommes produits à Aspet aux confins de la Haute-Garonne et de l'Ariège dans une soirée où ont également joué Articide ainsi qu'Odradek.





Novel Optic, nous nous produirons le samedi 15 septembre à Prades (Tarn).





J'ai été à la Saint-Justin fête annuelle du Grelh Rouergat la branche du Félibrige en Rouergue. Je m'y suis rendu en compagnie d'Yvan Hadef, avec lequel à part ça nous prévoyons certaines actions à deux.





J'ai lu le numéro spécial de la revue Les Temps Modernes sur la question basque. Il m'a accroché. S'y expriment des points de vue de tous les bords. Ajoutés à des témoignages, qui vont de familles des victimes de l'ETA à ceux d'anciens membres de l'ETA en passant par certaines familles des huit cent prisonniers de cette mouvance. Y figurent des analyses synthétiques. D'une certaine façon, Les Temps Modernes prennent position pour la tendance indépendantiste modérée représentée par le PNB surtout l'EA.





Ce mercredi 22 août au salon reçoit à Toulouse, nous avons fait une évocation d'Alain Gibertie. Alain Gibertie (1950 - 1996 était un performer scénique, qui ait intervenu dans pas mal de pays. Et qu'on pouvait classer artiste d'attitude tel que le définit Jacques Lizène " l'art d'attitude est un prolongement du produit et non pas le produit d'une attitude comme chez les autres ". Alain Gibertie, originaire du Périgord, avant d'abord été trois-quart centre du Club Athlétique Périgourdin, d'ailleurs, il avait commencé à faire des représentations au cours des réceptions d'après - match. Alain Gibertie avait arrêté le rugby à vingt-cinq ans afin de se consacrer à sa démarche artistique. Il avait fait le Salon reçoit d'octobre 1995.





Avec Yvan Hadef, nous avons envoyé une réponse à un article de Robert Lafont à La Setmana qu'il a publié " dans sont récent article polémique de La Setmana numéro 318, Robert Lafont a affirmé des choses méritant à notre avis une réaction. D'abord, précisons qu'à partir de 1973 sur le Larzac, les occitanistes avaient été marginalisés ; ils y avaient toutefois eu la parole jusqu'à la victoire de 1981 contre le projet d'extension du camp militaire. Aujourd'hui, ce n'est même pas le cas avec le mouvement impulsé dans ce coin du Rouergue par José Bové. Faut dire que le courant anti - mondialiste de l'hexagone dont il fait partie (Attac, le parti de Jean-Pierre Chevènement, la LCR au vu de ses positions sur les accords de Matignon, le noyau dirigeant de la Confédération paysanne) s'oppose aux revendications des militants de ses cultures minoritaires. Nous ne voyons pas comment on peut être anti - mondialiste sans soutenir les langues ou cultures dominées de la planète. Ce courant anti - mondialiste va défendre les Amérindiens et se tait sur les occitans ; avec discrétion José Bové a évoqué seulement pour la première fois la culture occitane voici quelques mois chez Druker à la télévision, quand José Bové a invité les groupes musicaux La Talvera avec la compagnie Lubat. Robert Lafont veut que les occitanistes se noient dans cet hostile courant citoyenniste. De la même façon qu'ils s'étaient asphyxiés au cours des années 1970 dans l'unité de la gauche, qui avait débouché sur François Mitterand. Il avait fallu attendre, hormis le PNO, le début des années 1980 pour que VVAP parle clairement d'autonomie. Robert Lafont avait eu une responsabilité vis à vis du flou occitaniste dans la période de 1960 à 1980. Actuellement, Robert Lafont en rajoute "
René Duran - Yvan Hadef Rodez.





Dins son recent article polemic (setmana n°318), Robèrt Lafont afirmèt de causas qu'ameriton del nostre vejaire una reaccion. Ça primièr, nos cal precisar que sul Larzac, los occitanistas èron estat marginalistats a comptar de 1973. Fins a la victòria de 1981 al contre del projècte d'espandiment del camp militari, avián ça que la, agut la paraula, ça qu'es luènh d'èsser possible uèi amb lo moviment impulsat per José Bové dins nòstre païs roergás. Cal dire que lo corrent anti-mondialiste exagonal que ne fa part (Attac, MDC, culsca bailejaira de la confederacion paisana e la LCR amb sas posicions a rapòrt als acòrdis de matinhon s'opausa a las revendications de las culturas minorisadas. Vesèm pas consí l'òm pòt èsser anti-mondialiste son capables d'anar aparar los dreches d'amerindians mas demòron gaireben muts quand s'agís dels occitans. José Bové, amb discrecion, evoquèt pel primièr còp la cultura nòstra en çò de Druker, a la television, quand convidèt i a qualques meses la còla musicaira " la Talvera " e la companhá Lubat. Robèrt Lafont voldriá que los occitanistas se neguèssen dins aquel moviment ciutadaniste ostil aital coma l'avián fach dins las annadas 1970 amb l'unitat de l'esquèrra que botèt pus tard François Mitterand al pòdre. Al despart del PNO aviá calgut aprèp aquò esperar fins a la debuta de las annadas 1980 per que VVAP parlèsse clarament d'autonòmia. Robèrt Lafont aviá agut responsabilitats dins lo fosc occitaniste pel periòdi de 1960 a 1980. Ara ne torna apondre.
Renat Deran e Ivan Hadef, Rodés.





Lecture des chroniques sur le Tour de France cycliste d'Antoine Blondin de l'Equipe entre 1954 et 1982. Le livre sorti récemment aux éditions de La Table Ronde, regroupe les cinq cent vingt-quatre chroniques parus dans l'Equipe. Antoine Blondin, on ne s'en lève pas la nuit. Cet ensemble peut apparaître, toutefois, comme une action vis-à-vis d'une durée à la manière des journaux intimes. Je trouve que le temps de l'écriture d'Antoine Blondin existe face à l'hyper - médiatisé Tour de France cycliste, par contre son écriture à quelque chose de maniériste.





Bernard Manciet m'a envoyé un mot chargé d'ironie dubitative quant à l'affirmation dans mon fanzine - lettre de juillet, qu'Attac est dirigé au sommet par un bon nombre de chevènementistes à commencer par son président Bernard Cassen. D'autre part localement dans le Rouergue, font partie d'Attac des gens de la gauche plurielle ayant publiquement attaqué la calandrette de Rodez.





Papillion et moi avons fait une représentation, sonore, orale, scénique, plastique, avec une quadrette de quilles de huit de Limayrac (Aveyron à la fête votive de Pradinas (Aveyron). J'avais fait ce genre de représentation une fois à Mescladis à Decazeville en compagnie d'un joueur de tjalaparta.





Dans " Contre-enquête sur trois assassinats " sorti voici peu, François Santoni décrivait les assassinats de Jean-Michel Rossie et Jean-Claude Fratacci d'une façon hyper - réaliste qui préfigurait le sien. Beaucoup à part ça ne tiennent pas compte du fait que le nord de la Corse soit de langue italienne et le sud de la Corse de langue sarde, tandis que le mouvement nationaliste corse fait l'impasse là-dessus ; conflits attisés par le fait que cela reste là-bas un sujet tabou vécu souvent inconsciemment (la différence entre la langue italienne avec la langue sarde est à peu près du même ordre que celle entre l'occitan et le catalan ; cela dit, dans " Contre enquête sur trois assassinats ", François Santoni confirmait l'existence de graves contradictions entre le FLNC du sud avec celui du nord ; aussi dans " Pour solde de tout compte ", paru en 2000, François Santoni et Jean-Michel Rossi parlaient négativement du côté pro-italien de Jean-Guy Talamoni actuel leader de Corsica Nazione.





Des journées internationales de mouvement autonomistes anti-violents ont été organisées par l'UPC en Corse la troisième semaine d'août. Le Parti occitan y était. Elles ont été beaucoup moins médiatisées que celles du début du mois toujours en Corse, qui regroupaient les branches politiques du FLNC, de l'ETA ainsi que de l'IRA.




Pas de concours pour le moment. Merci de repasser prochainement...
Autres sondages  
Un parc des Expos à Malan ?
Bof !
Chouette !
 
 
nous contacter - publicité - copyright - aide - conception : ADS Communication © 2009