février 2001
Novel optic, afin de trouver des lieux pour nous produire, nous sommes en train d'envoyer la démo enregistrée voici un an au Studio de la Nauze.





   Novel Optic, Christophe Rulhes parle de nous dans son livre " Les Occitans imaginés " sorti récemment aux Editions de l'Institut d'études occitanes :

Le public ne remplit pas une allée de la salle. On attend, papote, rigole ou chahute. Au fond de la scène, absence de rideaux, le béton se montre à nu, recouvert d'un drapeau rouge et noir. Des lettres s'y déploient fièrement : " Novel Optic ", le nom du duo de R et de P. Le O et le C grossis forment un énorme OC évocateur. Occitanie, rouge et noir, nouvelle optique… tout se résume là… transgression. Soudain, R sort de sa concentration et s'avance. Il crie le mot " différent " dans plusieurs langues soutenu par de violents coups de baguettes que distribue P. Le résultat est terrible d'énergie. Les deux hommes ne font qu'un. Ils assènent une dizaine de " différents ", certains en occitan bien sûr. Dix mots frappés, hurlés, chantés… c'est le premier morceau, bref, (dix secondes environ), mais très applaudi. Le reste naviguera entre des coups de cannes délivrés sur du carton, des dissonances de saxo en plastique et des chants occitans traditionnels libérés de toute harmonie. Entre folklore occitan (Sem Montaniols par exemple), free-jazz, Albert Ayler, Phil Minton, Hard-core Norvégien, installation plastique et sonore.





   J'ai constaté qu'aux élections municipales à Rodez s'opposent deux listes, celle de Marc Censi à droite et à gauche celle de Christian Teyssèdre ; Marc Censi a des convictions occitanistes, il avait entre autre lancé l'Estivada rodanesa un des rares festival d'été consacré à la culture occitane, il avait également soutenu la calandrette de Rodez ; les gens de la liste de Christian Teyssèdre avaient attaqué cette calandrette soit publiquement, soit en privé.

J'ai aussi constaté qu'à Toulouse, trois listes se prononcent en faveur d'une maison d'Occitanie. Ce sont celles, de Philippe Douste-Blazy de droite, de Marie-Françoise Mendez pour les Verts, de François Simon pour la gauche plurielle ; à noter que deux militants occitaniste figurent sur la liste de François Simon, Jean Villote du Parti occitan ainsi que François Baccabe occitaniste du Parti communiste ; la liste d'Aline Pailler (100 ¨% à gauche), proche de la Ligue communiste, défend par ailleurs la culture occitane surtout par Aline Pailler une amie de Félix Castan ainsi que par Serge Pey ; quant aux Motivé-e-s ils sont proches d'Attac mouvement à l'idéologie jacobine masquée, Michel Battle tout en ne figurant pas sur la liste veut y faire passer ses idées.





J'ai été en compagnie de Laurent Redoulès et Ivan Hadef à Montpellier au procès de la destruction de riz transgénique du CIRAD. Sur le banc des accusés se trouvaient, René Riesel, Dominique Soulier, José Bové ; peu de médias ont rendu compte de la dissidence de René Riesel vis - à - vis de la Confédération paysanne pourtant exprimée ce jour là ; seuls, Midi-Libre, Le Canard Enchaîné et Libération ont traité la question. Le verdict tombera le jeudi 15 mars. Rappelons que René Riesel ainsi que José Bové avaient été condamnés à huit mois de prison avec sursis à Agen voici trois ans à propos d'une action de sabotage contre un stock de maïs transgénique à Nérac.





J'ai demandé à Joan-Lois Veyrac, au téléphone, des informations sur la situation de la Belgique. Joan-Lois Veyrac m'a précisé que la Belgique est une confédération avec au pouvoir, les libéraux, les démocrates chrétiens, les socialistes et les Verts ; ces partis ont leur frange flamande tout comme leur frange francophone ; mais le Vlaanse Blok parti indépendantiste flamand d'extrême droite vient d'obtenir 30 %, il y a aussi un parti indépendantiste modéré ; côté francophone existe, minoritaire, le Mouvement pour le retour à la France.





J'ai noté les livres qu'avait publié Félix Castan. Poésie en langue occitane, " De campèstre, d'amor e de guèrra " (Institut d'études occitanes 1951), " Jorn " (Cocagne 1972, " M " (Tribu 1984) ; poésie en langue française, " Montauban - Epopée " (Cocagne 1974) ; essai en langue occitane, " Argumentari " (Institut d'études occitanes 1994) ; essais en langue française, " Décentralisation occitaniste " (Cocagne 1972), " Manifeste multi-culturel et anti-régionaliste " (Cocagne 1984), " Jeunesse des troubadours " (Cocagne 1996), " Le vouloir d'une ville " (Cocagne 1998), " Carnets de route " (Cocagne 2000), " Vademecum " (Cocagne 2000), " Contrechamp " (Cocagne 2000).





Je me suis demandé si le Stade rugby Rodez Aveyron remonterait en nationale 2 ce printemps. En deux saisons, il était tombé de la nationale 1 à la nationale 3 ; où le Stade rugby Rodez Aveyron démarrait cette saison avec un collectif rajeuni (22, 4 ans de moyenne d'âge) ; déjà, il devrait se qualifier dans sa poule.





J'ai appris le décès de Ginette Augier survenu aussi à Montauban quelques jours après celui de Félix Castan. Ginette Augier avait 90 ans et je l'avais trouvée aux obsèques de Félix Castan ; elle était la Ginette des " Lettres à Ginette " de Joë Bousquet, vis - à - vis duquel Ginette Augier faisait un travail critique traversé par l'amour qu'elle avait éprouvé et continuait d'avoir pour lui. Ginette Augier avait fait une conférence remarquée sur ça au Salon reçoit à Toulouse en 1999.





J'ai précisé en quoi José Bové dit et fait tout ainsi que son contraire. Par exemple, il défend des Amérindiens de Colombie mais n'a jamais un mot pour les Occitans parmi lesquels il vit ; il dénonce les multinationales entre autre les Mc Donalds mais avait déroulé un tapis rouge aux groupes musicaux multinationales le 30 juin à Millau ; il représente un mouvement social mais a l'attitude individualiste d'une star du rock ou de football ; il appelle au sabotage mais se revendique d'une non - violence radicale à la Gandhi ; il participe à la décrédibilisation des partis politiques mais les rappelle sans arrêt à leurs devoirs ; il prône des actions illégales mais lui les pratique beaucoup devant les caméras les télévisions dorénavant ; il parle au nom d'un syndicat ayant pour vocation de défendre une corporation mais se réfère sans arrêt à du global ; il crie contre la mondialisation mais n'est pas en faveur du droit à la vie de toutes les cultures du monde.





J'ai continué à faire de la critique artistique ainsi qu'à donner des informations occitanistes aux journaux et revues suivantes, Oc, Le Rouergat, Lo Lugarn, Occitania, Le Bulletin du café philosophique de Rodez l 'A.L.E.PH ; sans compter ma chronique radiophonique mensuelle par téléphone à Radio Albigès.





J'ai fait le reproche à La Setmana de trop s'appesantir sur les minces relations de la culture occitane avec les institutions hexagonales telles les partis politiques, les syndicats, les structures étatiques de l'enseignement et les organismes institutionnels de la culture.




Pas de concours pour le moment. Merci de repasser prochainement...
Autres sondages  
Un parc des Expos à Malan ?
Bof !
Chouette !
 
 
nous contacter - publicité - copyright - aide - conception : ADS Communication © 2009